Bandes dessinées — Afrique

Bitchakala

N° 2, mai 2010 et N° 3, juillet 2010

Langue : français

Auteur : Collectif
Lieu d'édition : Yaoundé
Éditeur : Collectif A3
Année d'édition : 2010
Illustration : Noir et blanc
Âge de lecture : À partir de 9 ans (certains épisodes) et à partir de 14 ans
Prix : 300 CFA

à gauche, homme sortant d'une voiture, au centre, jeune menaçant, à droite, belle jeune femme

Voici, ponctuellement parus, les numéros 2 et 3 de ce magazine BD bimestriel noir et blanc, réalisé au Cameroun par le Collectif A3. On peut ainsi lire avec plaisir les suites des quatre histoires commencées dans le numéro 1, des aventures fantastiques, policières ou relevant de la vie quotidienne mettant en scène des héros jeunes (des lycéens, des enfants défavorisés), mais aussi des adultes.

Avec le numéro 3, on découvre une nouvelle BD, « Malyk ma cité », avec des aventures bien enfantines, ainsi qu’une chronique graphique narrant les changements intervenus dans les médias, de la « télé pour cent » aux réseaux sociaux en passant par l’arrivée des téléphones portables. Le tout se complète d’un strip humoristiquesur l’art de la BD et d’un courrier des lecteurs.

Le talent et la maîtrise des créateurs du Collectif A3 se confirment, tout comme l’intérêt de cette formule peu chère qui permet au magazine de toucher le grand public. Notons quelques points à améliorer, néanmoins, pour le confort du lecteur : beaucoup d’histoires dans chaque numéro (on a à peine le temps de s’installer dans chacune) ; des histoires pour enfants côtoient, dans le même numéro, des scénarios pour adolescents et adultes qui ne conviennent pas au plus jeunes ; une absence de pagination et parfois de titres ; de petites erreurs d’orthographe…

VQ


Étiquettes