Contes — Afrique

Coup de cœur

Fragment d’épopée touareg

Récit des sables

Langue : français

Auteur : Hamed Bouzzine
Illustrateur : Sophie Auvin
Lieu d'édition : Sermamagny
Éditeur : Les Éditions du Jardin des mots
Année d'édition : 2011
Collection : Les Savoureux
Nombre de pages : 63 p.
Illustration : Couleur
Format : 20 x 20 cm
ISBN : 978-2-9528176-3-9
Âge de lecture : À partir de 9 ans
Prix : 22 €

couverture de : Frangment d'épopée touareg

Le titre de la collection, « Les Savoureux », est bien trouvé pour ces contes qui se goûtent comme des fruits mûrs.
Le récit d’Hamed Bouzine se déploie et se replie sur lui-même comme une chorégraphie. Le texte court sur la page sans monotonie, il s’y faufile comme la parole du conteur. L’histoire est bien connue : trois devins viennent annoncer à un chef qu’il sera tué et remplacé par son neveu. Lui que l’on vient consulter pour  sa sagesse et sa clairvoyance perdra toute humanité pour échapper à ce funeste destin et se débarrasser de ce rival. On devine la fin mais pas les intrigues qu’il mettra en place et l’astuce de l’enfant pour s’y dérober. C’est un hymne à l’intelligence et à la poésie. Le récit bien structuré, balancé et rythmé reste accessible aux enfants.
Les encres des illustrations alternent entre le bleu des hommes du désert et les tons ocre du sable. Des couleurs vives, empruntées aux tissus ou aux tapis qui ornent les tentes, donnent une note tonique à l’ensemble.
On trouve une grande délicatesse dans l’enregistrement sur CD. L’accompagnement musical, tantôt lancinant comme le pas des méharées, tantôt rythmé comme le galop des chevaux, soutient la voix d’Hamed Bouzine qui sait se faire confidentielle, mystérieuse ou violente. Et nous voilà emportés dans le désert, dans un campement touareg, à la recherche de l’eau, à la découverte des traces dont les plus infimes peuvent vous sauver de la mort, dans un autre univers dont on revient enchanté.
On doit également à Hamed Bouzzine l’excellent Jounaïd et l’oiseau de paradis (Actes Sud Junior, 2003) et Contes du Maroc (Milan, 2010).

MPH