Accueil

Takam Tikou

La revue du livre et de la lecture des enfants et des jeunes / Afrique - Monde Arabe - Caraïbe - Océan indien

Les langues dans l'édition marocaine pour la jeunesse : enjeux et état des lieux

Arabe dialectal, arabe standard moderne, amazigh, français, espagnol… Le Maroc jouit d’une diversité linguistique qui pose un vrai défi à l’édition jeunesse. Mohamed El Bouazzaoui décrypte pour nous la situation des langues au Maroc et la façon dont les créateurs et les éditeurs choisissent de relever – ou non – le défi de la pluralité linguistique.

› Accédez à l'intégralité de l'article

Monde Arabe

Le Drame linguistique marocain

Pour adultes
Auteur : Fouad Laroui Éditeur : Zellige

Dans son essai Le Drame linguistique marocain, l’auteur et universitaire Fouad Laroui pose en profondeur le problème des langues au Maroc. Arabe classique ou fusha, arabe standard moderne, arabe dialectal ou darija, langues berbères, français, voire espagnol et anglais, toutes ces langues aux statuts si différents coexistent dans ce pays. Quelle pourrait être alors la langue fédératrice de la nation marocaine, élément fondateur de son identité ?

HC

 

› Accédez à l'intégralité de la notice


Quelles langues pour la littérature de jeunesse dans les pays arabes ?

Vingt-deux pays, autant de dialectes, des langues minoritaires et une même langue standardisée en partage : le Monde arabe est loin d’être linguistiquement uniforme. Chaque pays a ses enjeux linguistiques spécifiques, liés à son histoire et à ses choix culturels et identitaires ; ces enjeux se reflètent aussi dans le domaine de la littérature pour la jeunesse. En effet, en quelle(s) langue(s) s’adresser aux enfants dans un contexte si particulier ?

Hala Bizri, bibliothécaire et chercheuse, dresse le panorama linguistique du Monde arabe et le met en résonance avec les choix de langues d’édition opérés dans la région.

› Accédez à l'intégralité de l'article

La langue, un vecteur qui importe peu

Comment se pose la question du choix de la langue d’édition dans un pays multilingue comme le Maroc où cohabitent l’arabe standard, les dialectes, les langues berbères et le français ? Quels sont les enjeux linguistiques et commerciaux à l’œuvre ?

Nadia Essalmi, fondatrice de la première maison d’édition spécialisée jeunesse du pays, répond à nos questions.

› Accédez à l'intégralité de l'article

Naviguer entre les langues, écrire

Fouad Laroui navigue entre l’arabe dialectal marocain, le français, l’anglais et le néerlandais… Dans son essai Le Drame linguistique marocain, il cerne les enjeux linguistiques au Maroc, entre l’arabe classique, l’arabe dialectal, le tamazight, le français… et milite pour la reconnaissance de l’arabe dialectal marocain comme langue à part entière. Pourtant, sa langue d’écriture reste le français. Rencontre.

› Accédez à l'intégralité de l'article

S'abonner à Arabe marocain (dialecte)