Accueil

Takam Tikou

La revue du livre et de la lecture des enfants et des jeunes / Afrique - Monde Arabe - Caraïbe - Océan indien

Le livre marocain pour la jeunesse à Paris

Sarah Rolfo est libraire à l’Institut du Monde arabe, lieu de référence pour les amateurs de livres du Monde arabe. Elle parle des enjeux de la présence du livre marocain pour la jeunesse en France et à l’international.

En fin d'article, elle nous propose la synthèse d'un entretien mené avec Anne de Bardzki, libraire jeunesse à Bruxelles, qui apporte un éclairage supplémentaire à ses propos.

› Accédez à l'intégralité de l'article

Monde Arabe

10 contes qu’il faut absolument lire, ou contes orientaux sur les traditions marocaines

À partir de 10 ans
Auteur : Selma Lahbabi Desmot Illustrateur : Assia Bennati Éditeur : Arabesque

Mézia organise son mariage depuis plusieurs semaines et voici qu’approche le moment tant attendu. À travers dix courtes histoires, le lecteur découvre avec Mézia les différentes étapes qui préparent la future mariée au mariage, puis la suit dans ses premiers moments de femme mariée, sa grossesse et l’arrivée du bébé jusqu’à la circoncision de ce fils.

SR

 

› Accédez à l'intégralité de la notice


Bibliothèques publiques et contexte multilingue au Maroc

Le Maroc est le seul pays à avoir octroyé à la langue amazighe le statut de langue officielle. L’arabe standard, le dialecte marocain, le français sont aussi présents dans le pays. Dans ce contexte, quelle est la place des langues dans les fonds des bibliothèques publiques ? Les livres en langues minoritaires trouvent-ils leur public ?

› Accédez à l'intégralité de l'article

La langue, un vecteur qui importe peu

Comment se pose la question du choix de la langue d’édition dans un pays multilingue comme le Maroc où cohabitent l’arabe standard, les dialectes, les langues berbères et le français ? Quels sont les enjeux linguistiques et commerciaux à l’œuvre ?

Nadia Essalmi, fondatrice de la première maison d’édition spécialisée jeunesse du pays, répond à nos questions.

› Accédez à l'intégralité de l'article

Naviguer entre les langues, écrire

Fouad Laroui navigue entre l’arabe dialectal marocain, le français, l’anglais et le néerlandais… Dans son essai Le Drame linguistique marocain, il cerne les enjeux linguistiques au Maroc, entre l’arabe classique, l’arabe dialectal, le tamazight, le français… et milite pour la reconnaissance de l’arabe dialectal marocain comme langue à part entière. Pourtant, sa langue d’écriture reste le français. Rencontre.

› Accédez à l'intégralité de l'article

S'abonner à littérature pour la jeunesse (Maroc)